Archives de catégorie : Commercial

le biais

C’est quoi le style cinq six mouches?

Un œil particulier sur le monde, une manière singulière, unique, subtile et osée d’associer matières et couleurs, le mélange de plusieurs étoffes sur un même vêtement, un usage permanent de galons et autres festons décoratifs, l’utilisation récurrente du biais pour assembler les vêtements.
La technique du galon de biais n’est pas nouvelle. Nos aïeules le savaient bien lorsqu’elles l’utilisaient pour masquer une couture intérieure et alors obtenaient une finition propre et soignée. D’une manière plus visible il bordait des bas de nappes, serviettes, torchons ou autre linge de maison. Son atout: s’adapter aux coutures rondes et courbes. Aujourd’hui encore, cette technique est largement utilisée pour de belles finitions ou en décoration.
À ses début Cinq six mouches l’emploie d’une façon quasi psychotique et en fait sa signature.
L’effet est très visuel, les coutures ainsi assemblées sont surlignées et révèlent les découpes du vêtement. Si alors le tissu est extensible, l’emploi du biais devient original. Un effet ondulé et frisottant se forme pour peu que l’on étire la matière à la pose du galon.  Cinq six mouches utilise cette technique à outrance et s’amuse à faire virevolter toute étoffe qui voudrait bien s’y laisser prendre.
Voilà, à présent, vous savez pourquoi vous reconnaissez un vêtement Cinq six mouches au premier coup d’œil !

pour la petite histoire…

Comment un simple petit détail de finition devient un élément distinctif d’une marque.

Dès le commencement de la marque Cinq Six Mouches, un petit triangle double en tissu (modèle déposé) fait office de pompon sur toutes les tenues à capuche et bonnets pointus.

C’est une astuce amusante pour orner la terminaison d’un biais, petit galon coloré utilisé systématiquement pour assembler les différents éléments qui constituent chaque vêtement.

Très visuel, ce petit signe distinctif fait « mouche ». Il finira par égayer les modèles sans capuchon et se retrouvera ainsi suspendu au dos d’un pull ou une robe, au bas d’une veste ou à la ceinture d’un pantalon.

Décliné depuis dans d’autres matières, il devient le signe incontournable de la marque et n’est utilisé que sur certaines pièces.

mode enfant

De mimosa à mimosette

mimosaJe me suis toujours demandée d’où venait cette idée de laisser Mimosa, le fils adoptif de Popeye et Olive, trainer dans une chemise de nuit bien trop longue pour lui.

J’ai compris le jour où, il y a 25 ans,  je suis allée m’égarer aux États-unis.

J’ai vu ce truc pour enfants, qui n’était pas une grenouillette, pas un pyjama, pas une turbulette, pas une robe non plus. Un sac. Un genre de combi-tee-shirt-robe-pull sac, suffisamment long pour recouvrir les jambes et resserré dans le bas par un cordon ou un élastique. Ce baby grown (son nom aux USA) indispensable à chaque enfant né dans le pays, permet de changer ce dernier très aisément. On le laisse en couches dessous ou on l’habille de vêtements plus ou moins chauds. Hop c’est drôlement pratique, ni vu ni connu. Pas de boutons ni de pressions à défaire,  pas besoin de retourner bébé, qui ne manquerait pas de brailler pour peu qu’il serait mal luné.

Ce truc je l’ai « arrangé à ma sauce »,  revisité pour les suiveurs.  Voici LA MIMOSETTE.

mimosettehugor_duitervb-1417814290

[woo_products_by_tags tags=”serie-mimosette”]

CINQ SIX MOUCHES le retour

On l’avait dit qu’on reviendrait !

Nous voici sur ce nouveau site tout nouveau, tout beau, tout chaud.

Honneur aux tous petits pour commencer. Quelques pièces pour les moins tous petits ou les plus ou moins grands.

C’est le début, la boutique va s’achalander au fil des jours et des mois.

Merci de rester curieux et attentifs. Cliquez, partagez et recliquez, on se réjouit d’avance : Rock’n Roll !

[woo_products_by_tags tags=”rock-n-roll”]